RAMADAN CORONAVIRUSRAMADAN COVID-19

RAMADAN 2020 CORONAVIRUS

RAMADAN 2020 COVID 19 MOIS DU RAMADAN SACRÉ AVEC CORNAVIRUS CONFINEMENT PRIÈRE MOSQUÉE FTOUR COUVRE-FEU FTOUR MAGHREB SHOUR

Le Ramadan 2020 avec le coronavirus est un mois de jeûne qui va être différent de tous les mois sacrés célébrés dans le passé puisque les Musulmanes et Musulmans vont faire face à des contraintes qui ne sont pas limitées uniquement au confinement.

Le Ramadan du Covid-19 est très particulier dans ce sens où psychologiquement cette pandémie a déjà un effet négatif sur l’état d’esprit des fidèles qui sont tous impactés directement ou indirectement en raison des conséquences médicales, sociales mais aussi financières et économique.

Le Ramadan accompagné du confinement est contraignant sachant que le mois de jeûne sacré implique une célébration quotidienne lors du Ftour qui exclue la distance sociale imposée par la loi de confinement.

Le Ramadan avec coronavirus va demander beaucoup de patience et d’efforts supplémentaires de la part des fidèles musulmans, sachant que ce mois est un mois de recueillement avec la famille, les proches et amis ainsi qu’un mois de prière en communauté dans les mosquées.

CONSÉQUENCES NÉGATIVES ET POSITIVES DU CORONAVIRUS SUR LE RAMADAN 2020

Les conséquences du Covid-19 sur le ramadan de l’année 2020 peuvent être négatives dans le sens des contraintes mais positives dans le sens de la spiritualité. Ce mois sacré de l’année du Coronavirus va gêner la communauté musulmane à ces niveaux :

  • - Faire ses courses dans les marchés ouverts ne sera pas possible.
  • - Faire des prières à la mosquée en groupe sera complexe à élaborer.
  • - Recevoir des visiteurs en groupe ou bien rendre visite en groupe ses proches sera impossible parfois.
  • - La distribution des repas du Ftour aux personnes qui n’ont pas les moyens financiers sera difficile.
  • - Toute célébration en groupe à l’extérieure des domiciles sera interdite.

Les conséquences négatives du Coronavirus peuvent être compensées par les résultats positifs émanant d’une telle crise sanitaire :

  • Prise de conscience par la communauté musulmane que nous sommes collectivement touchés par cette épidémie sans différence aucune et que l’Être Humain est impuissant vis-à-vis de cette sorte de défi.
  • La communauté musulmane va être plus consciente combien une vie est sacrée et que rien n’est éternel.
  • Les sacrifices qui sont demandés au Musulmans et Musulmanes ( et pas seulement à eux et à elles) en raison du confinement sauveront des milliers vies, valeurs de Dieu bien plus importantes que toute festivité.
  • - Beaucoup de Musulmans comprendront avec ses contraintes que le mois de ramadan n’est pas un mois de surconsommation mais de réflexion spirituelle.
  • Finalement, puisqu’il est possible de communiquer avec nos proches grâce à internet, adaptons-nous et célébrons le Ramadan 2020 de manière virtuelle lors des soirées, si cela aboutit à sauver des vies.